Marie-France JUNOD, une femme d’exigence

De son père adjudant-chef, Marie-France a hérité l’autorité, le sens de l’organisation, le besoin de transmettre savoir et valeurs. Savoir et valeurs qu’elle a transmis au travers de l’enseignement de l’économie, du droit et de l’informatique aux lycéens de la Sainte Famille à Besançon et au sein des associations sportives dans lesquelles elle s’est investie et s’investit encore avec une détermination et une énergie remarquables.

Elle s’enorgueillit, à juste titre, d’avoir eu pour élèves de futurs champions de lutte, dont Steeve Guenot, devenu entraîneur national après sa participation aux J.O. de Pekin et Londres.

Lire la suite de « Marie-France JUNOD, une femme d’exigence »

Cynisca, une Spartiate en baskets

Je m’appelle Cynisca. Drôle de nom  n’est-ce pas ?  Figurez-vous que mon père, Archidamos, roi de Sparte, sur la suggestion de mon grand-père Cyniscos, m’a donné ce nom lorsque je suis née, 440 ans av. J.-C., parce qu’il signifiait « chiot femelle » et que chez nous, à Sparte, les chiens femelles sont célèbres pour leur flair. Il voulait que j’en ai ; et j’en eus.

Lire la suite de « Cynisca, une Spartiate en baskets »

Virginie VERAT, une femme qui grimpe

virginie-veratVirginie VERAT appartient à cette catégorie de femmes qui commencent à s’investir dans une association parce que leur mari ou leurs enfants pratiquent une activité sportive et qu’elles vont les voir, les encourager, les aider. Petit à petit, toujours présentes, elles sont alors sollicitées par des responsables et elles s’engagent.

C’est le doigt dans un engrenage où elles vont mettre toute leur énergie, leurs compétences et y consacrer une partie de leur temps.

Lire la suite de « Virginie VERAT, une femme qui grimpe »

Tennis : des coups droits et des revers

tennis-178696_640Depuis 2007, tous les tournois de tennis du Grand Chelem ont adopté la parité en ce qui concerne les gains entre hommes et femmes. ATP (circuit masculin) et WTA (circuit féminin) sont sur la même longueur d’ondes. Une harmonie gagnante. Alors je dis bravo au tennis.

Pourtant cette avancée sur l’égalité des salaires ne satisfait pas tout le monde !

Lire la suite de « Tennis : des coups droits et des revers »

Pascale MERCIER, une battante

p-mercierToute jeune déjà Pascale Mercier se confronte aux garçons dans des sports où il n’y avait pas de place pour les filles. C’est ainsi qu’elle participe à des compétitions cyclistes pendant 8 ans, dans une équipe Garçons, seule fille au milieu d’eux, puisqu’il n’existait pas de compétitions dans sa catégorie pour les filles. Elle y acquiert un titre de Vice-championne des Flandres en minimes.

C’est au collège qu’elle découvre des sports alors peu pratiqués, voire pas du tout, par les filles, sports qui lui forgeront un caractère de battante : le football américain, la boxe américaine et le rugby. Elle intègre l’équipe de rugby masculine. Elle a, comme elle dit, « cogné » pendant 4 ans pour son plus grand plaisir. Elle se mesurait aux garçons à une époque où les protections n’existaient pas…Avoir comme adversaire Pascale Mercier relevait du challenge pour les garçons…

Lire la suite de « Pascale MERCIER, une battante »

T’es pas cap !

Combien ai-je fait de bêtises volontaires sous cette réplique ? Des dizaines, voire une centaine. « Même pas peur » ! J’étais « chiche » de faire n’importe quoi mais pas « cap » de rester sourde à la provocation.

En revanche, si je décrète que je ne suis pas cap de… et ben, ça ne marche pas ! Je ne cherche pas à prouver le contraire. C’est mon côté « tête de mule ».

Lire la suite de « T’es pas cap ! »

Les femmes et le foot

carton-jaune-footPierre Menès est un journaliste sportif tout en finesse, surtout quand il parle des femmes pratiquant le foot :

« … t’avais les grosses dondons qui étaient certainement trop moches pour aller en boîte le samedi soir »

« Aujourd’hui, elles ont progressé […] » et là on croit qu’il va se rattraper… que nenni, persiste et signe avec : « mais par rapport à une équipe masculine, ça vaut que dalle »

ballon-en-feuToujours sur le sujet des femmes et du foot, je rappelle les propos de Bernard Lacombe « Je ne discute pas avec les femmes de foot. Qu’elles s’occupent de leurs casseroles » ayant donné lieu à un article sur ce blog. A lire ou à relire : du pain sur la planche.

Eh bien, messieurs, j’aimerais tout de même vous donner une information. Aux Etats Unis le football (soccer) est bien considéré comme un sport féminin ! Comme quoi… tout est relatif.

Vous avez vous-aussi des exemples de sexisme à pointer du doigt ? La marche à suivre ici.

David Douillet, misogyne ou homophobe ?

Autobiographie de David Douillet publiée en 1998 :

« Oui, je suis misogyne mais tous les hommes le sont sauf les tapettes. Pour moi, une femme qui se bat au judo n’est pas quelque chose de naturel, de valorisant. Pour l’équilibre des enfants, je pense que la femme est mieux au foyer. »

En février 2013, lorsqu’on lui renvoie le message à la figure, David Douillet présente des excuses pour ses « erreurs de jeunesse ».

En février 2014, lors de l’émission « la Boîte à questions » sur Canal+, David Douillet récidive et confirme que la pire phrase à lui dire est : « t’es une tapette« .

Alors misogyne ou homophobe ?

notes-musiqueLe premier de ces 2 qui rira aura une… tapette

 

Vous avez vous-aussi des exemples de sexisme à pointer du doigt ? La marche à suivre ici.